Analyse descriptive des vins blancs

 D’abord, l’explication de la fiche descriptive…..ensuite un exemple (à placer dans un fichier excel)

Nez

 

1. Intensité: faible, discrète, fermée, expressive, Intense

 

2. Qualité du nez: Désagréable, simple, fin, racé, complexe

 

3. Caractère du nez

 

1. Arômes primaires (floral/fruité/Végétal/Epicé)

Le vin…c’est d’abord le raisin!

 

Ex de cépage typiquement aromatique: le muscat

* Série florale: Acacia,aubépine,rose,lilas,tilleul,jacinthe,jasmin,iris,fleur d’oranger

* Série fruitée: abricot,pêche,agrumes,fruits exotiques,pomme,poire,ananas.

 

* Série végétale: foin coupé,tisane,pipi de chat,buis,thé

 

* Série minérale: pierre à fusil,silex,pétrole,naphte,iode,craie

Sauvignon,riesling

2. Arômes secondaires fermentaires (lactés, noisette,beurre frais,banane

Le vin, c’est du raisin fermenté!

arômes amyliques,levure, mie de pain, brioche,biscuit..)

La fermentation est un processus complexe..

 

de nombreuses molécules apparaîssent.

3. Arômes tertiaires: élevage ou « Bouquet »

Le vin, c’est du raisin fermenté et

 

élevé en cuve ou en fûts de chêne,

 

et puis qui va vieillir +- longtemps en bouteilles!

*Série fruitée:fruits secs (noisette,noix,amandes), abricot sec

 

* Série empyreumatique: grillé,toasté

Vins élevés en barrique

* Série florale:fleurs sèchées,camomille,bruyère

 

* Série boisée et balsamique:bois neuf,résine de pin,balsa,cire,chêne,vanille

Vins élevés en barrique

* Série miel-confiserie: miel,massepain,cake

Vins moëlleux,liquoreux

4. Défauts (S02/H2S/Mercaptan/Acidité volatile/Bouchon)

 

Bouche

 

1. La structure du vin blanc

 

* Equilibré (acidité/moëlleux ou saveurs sucrées)

Equilibre = harmonie entre les 2 composantes de la

 

structure du vin blanc (l’acidité et le moëlleux)

*Vocabulaire de l’acidité

 

Lourd-plat-mou-tendre-frais-vif-vert-pointu-mordant-raide-acide

Dépend surtout de la maturité du raisin.

* Vocabulaire du moëlleux: gouleyant-souple-velouté-rond-ample-gras

 

2. Les arômes du vin blanc

 

1. Arômes primaires

 

* Floraux: Acacia,églantine,chèvrefeuille,

Chardonnay

                 violette,iris,aubépine,rose,bryuère,genêt

Cépages aromatiques: riesling,gewurz

                bryuère,genêt

 Viognier

* Fruités:

 

              Fruits à chair blanche (pomme,pêche,poire) (melon,abricot)

3ers: Marsanne,Sémillon / 2 autres: Muscat,Viognier,liquoreux

             Agrumes (citron,pamplemousse,orange,écorces d’agrumes)

Sauvignon, vins liquoreux

             Fruits exotiques (litchi,ananas,mangue)

Sauvignon,Manseng

            Fruits secs (noisette,noix,amande)

Vieux Chardonnay,Marsanne,Jura

* Herbes aromatiques: thym,fenouil,anis,menthe,truffe

Vins du sud de la France

* Végétaux: herbe fraîche,foin,feuille verte,tisane,feuille morte,thé,tabac,

Vin jeunes Chenin,Sauvignon,Chardonnay

                   champignon,buis,lierre,fougère,tabac

thé,tabac:Vin élevés sous bois

 

Sous bois,Champignon:vins vieux

* Minéraux: pierre à fusil,naphte,mine de crayon

Sauvignon,riesling

2.Arômes secondaires fermentaires:lactés,noisette,levure,

vins élevés sur lie,Champagne,Fermentation malolactique récente,

                   mie de pain,yaourt,brioche

 

 vins technologiques à t° de fermentation basse

3. Arômes tertiaires: élevage et vieillissement = Bouquet

 

* Série empyreumatique: pain grillé, tabac,caramel

Vins élevés en barrique

* Série boisée et balsamique:bois neuf,résine de pin,cèdre,eucalyptus

Vins élevés en barrique,liquoreux

* Série épicée: vanille, cannelle, girofle

Vins élevés en barrique, Jurançons

* Miel, confiserie: miel,massepain,cire d’abaille

Vins moëlleux,liquoreux

3. La finale (Courte,assez courte,moyenne, assez longue, longue)

 

4. Apogée:

 

5. Conclusions

 

 

 

 EXEMPLE 

Nez

Domaine Van Berg    La Terre blanc 2007

1. Intensité: faible, discrète, fermée, expressive, Intense

expressive

2. Qualité du nez: Désagréable, simple, fin, racé, complexe

racé

3. Caractère du nez

 

1. Arômes primaires (floral/fruité/Végétal/Epicé)

 

* Série florale: Acacia,aubépine,rose,lilas,tilleul,jacinthe,jasmin,iris,fleur d’oranger

 

* Série fruitée: abricot,pêche,agrumes,fruits exotiques,pomme,poire,ananas.

 

* Série végétale: foin coupé,tisane,pipi de chat,buis,thé

 

* Série minérale: pierre à fusil,silex,pétrole,naphte,iode,craie

 

2. Arômes secondaires fermentaires (lactés, noisette,beurre frais,banane

beurré

arômes amyliques,levure, mie de pain, brioche,biscuit..)

 

3. Arômes tertiaires: élevage ou « Bouquet »

 

* Série empyreumatique: grillé,toasté,fumé,goudron

grillé,toasté,fumé

* Série florale:fleurs sèchées,camomille,bruyère

 

* Série boisée et balsamique:bois neuf,résine de pin,balsa,cire,chêne,vanille

résine de pin

* Série miel-confiserie: miel,massepain,cake,

 

4. Défauts (S02/H2S/Mercaptan/Acidité volatile/Bouchon)

 

Bouche

 

1. La structure du vin

 

* Equilibré (acidité/moëlleux ou saveurs sucrées)

équilibré

*Vocabulaire de l’acidité

 

Lourd-plat-mou-tendre-frais-vif-vert-pointu-mordant-raide-acide

frais

* Vocabulaire du moëlleux: gouleyant-souple-velouté-rond-ample-gras

 

2. Les arômes du vin

 

1. Arômes primaires

 

* Floraux: Acacia,églantine,chèvrefeuille,violette,iris,aubépine,rose,bryuère,genêt

 

* Fruités:

 

              Fruits à chair blanche (pomme,pêche,poire) (melon,abricot)

 

             Agrumes (citron,pamplemousse,orange,écorces d’agrumes)

agrumes

             Fruits exotiques (litchi,ananas,mangue)

 

            Fruis secs (noisette,noix,amande)

noisette,amandes

* Herbes aromatiques: thym,fenouil,anis,menthe,truffe

 

* Végétaux: herbe fraîche,foin,feuille verte,tisane,feuille morte,thé,tabac,champignon

 

                   buis,lierrefougère,tabac

 

* Minéraux: pierre à fusil,naphte,mine de crayon

 

2.Arômes secondaires fermentaires:lactés,noisette,levure,mie de pain,yaourt,brioche

 

3. Arômes tertiaires: élevage et vieillissement = Bouquet

 

* Série empyreumatique: pain grillé, tabac,caramel,réglisse

pain grillé, réglisse en arrière bouvhe

* Série boisée et balsamique:bois neuf,résine de pin,cèdre,eucalyptus

 

* Série épicée: vanille, cannelle, girofle

 

* Miel, confiserie: miel,massepain,cire d’abaille

 

3. La finale (Courte,assez courte,moyenne, assez longue, longue)

 longue

4. Apogée:

2010-2015?

5. Conclusions

le nez commence sur des notes beurrées, puis

 

laisse la place à des arômes de la série

 

empyreumatique (grillé, toasté,fumé)

 

La bouche est fraîche, aérienne

 

d’agrumes, mentholée et de fruits secs.

 

La finale est très longue, le vin traîne derrière lui

 

des notes persistantes de noisette grillée

 

et de réglisse.

 

A carafer!

 

La « minéralité »…notion subjective?

Minéralité ?…Minéralité !…Vous avez dit « Minéralité »….

mineral-glass

 « Dans un style aérien, ce vin séduit par sa minéralité »…

« ….sa trame épurée sur des nuances minérales…. »

« ….le nez possède profondeur et limpidité minérale…. »

« Magnifique persistance et densité minérale…. »

« Dimension minérale sèche pour cette cuvée…. »

« Elancé,très pur,dans un style très droit et d’une haute précision minérale… » 

Voilà autant d’extraits de descriptions de vins blancs dans lesquelles on retrouve cet attribut sensoriel « in » qui semble appartenir à une notion assez subjective…..

Le mot « minéralité » est très employé mais jamais défini, souligne Remi Loisel de http://www.chateauloisel.com.

Essayons d’y voir plus clair et de cerner ce qui se cache derrière ce concept un peu vague. 

J’ai parcouru la littérature, rabattu Internet ….et finalement, voici quelques réflexions de différents auteurs qui me plaisent particulièrement et qui toutes ensembles peuvent répondre à la question. 

  • La minéralité s’applique essentiellement aux les vins blancs de la moitié nord de la France (Alsace,Loire,Chablis,Champagne…) (Remi Loisel) ….quoiqu’on la retrouve dans des descriptions de vins corses par ex.
  •  Le côté le plus facile est de relier la minéralité à des arômes dits minéraux que l’on trouve classiquement dans certains vins: les arômes de pierre à fusil, de silex, graphite. (R Loisel / Hervé Bizeul du Clos des Fées) 
  • On peut aussi relier le concept de minéralité à un «goût salin» ou à un «cocktail de minéraux» (H Bizeul) ….un peu comme une eau minérale…«l’eau fraîche qui jaillit du rocher». Mais on ne peut pas établir de relation entre la composition chimique et le goût que l’on qualifie de minéral, souligne Denis Debourdieu. 
  • Minéral s’oppose à « lourd,pâteux, sucré, alcooleux, surboisé, lassant,… » mais est plutôt synonyme de «pur, aérien, frais, svelte, serré, tendu….» (Denis Debourdieu). La minéralité est synonyme d’une certaine pureté d’expression aromatique et donc de droiture.(R Loisel) 
  • La minéralité n’est pas l’acidité. (R Loisel) 
  • La minéralité est une notion positive…on ne parle jamais d’excès de minéralité. (R Loisel) 
  • Minéral évoque aussi le sol dont le vin est issu….mais sa partie ingrate, dure, profonde, enfouie dans les strates du temps. Minéral fait aussi référence à l’effort, à l’ascèse. IL est pur, inaltérable, défie le temps. (D Debourdieu). En quelque sorte, la relation de la minéralité au terroir ! 
  • La recherche de la minéralité passe manifestement par une viticulture exigeante, respectueuse de son environnement et vivante (Laurent Mélotte)  

Enfin, Denis Debourdieu voit 4 règles pour faire de tels vins :

1. Cultiver les cépages à leur limite nord dans les lieux où la maturation est lente voire aléatoire.

2. Travailler les sols pour forcer la vigne à établir un enracinement relativement profond qui la contraint sans pour autant lui faire subir un stress hydrique.

3. Pratiquer une vinification sensible et précise

4. Etre toujours inquiet et éternellement insatisfait.

 

….et enfin, la minéralité selon « La Chablisienne »…http://www.chablisienne.com/files/pdf/mineralite(s)_presse.pdf

 

            

 

 

 

 

  

 

 

 

Les seconds Crus Classés du Médoc

LES SECONDS GRANDS CRUS CLASSES DU MEDOC

En novembre 2007, Olivier Poels de la « Revue du Vin de France » faisait le point sur la situation des 2nds grands crus classés du Médoc. Voici le résumé de cette enquête…. 

« Les meilleurs d’entre eux taquinent régulièrement les 1ers grands crus classés en terme de qualité, à des prix bien inférieurs. Les 2nds crus classés du médoc semblent avoir le vent en poupe. »  

On reconnaît aux 1ers crus une grande homogénéité qualitative et tarifaire, il n’en va pas de même pour les seconds. Leurs prix par exemple, varient de 1 à 8  concrétisant le fossé qualitatif séparant les meilleurs des moins bons. 

Après avoir dégusté 3 millésimes représentatifs (2002, 2000 et 1996), Olivier Poels et la RVF ont classé les châteaux en 4 catégories : hors classe, exceptionnel, excellent et à suivre. 

Hors classe

  1. Ch Léoville-Las Cases – St Julien – 97 Ha
  • Caractéristiques: Très grande régularité. Caractère serré et compact.Tanins imposants et racés. Nécessite une garde d’au moins 10 ans.Dépasse parfois les 1ers crus en qualité.
  • Conclusion: Delon JH gère de façon efficace ce château. Les prix élevés placent les vins hors de portée d’une grande partie des amateurs. 

Exceptionnels

     2. Ch Ducru Beaucaillou  – St Julien – 75 Ha

  • Caractéristiques:Les années 90 correspondent à une période d’instabilité ; depuis 2003, les millésimes sont à nouveau irréprochables. Délicatesse absolue de la structure, profondeur de fruit. Grande fraîcheur, tanins soyeux mais vieillissent admirablement.
  • Conclusion: Bruno Eugène Borie s’est employé à repositionner le château au sommet absolu de la hiérarchie bordelaise avec des vins de haut niveau, mais vendus à prix d’or. 
  1. Ch Montrose – St Estèphe – 70 Ha
  • Caractéristiques: Archétype de St Estèphe: riche, profond, puissant et robuste. Il ne se révèle vraiment qu’au vieillissement. Peut parfois manquer d’un peu de velouté ou de raffinement dans ses tanins.
  • Conclusion: le rachat par la famille Bouygues ouvre une ère de changements. Le terroir unique de Montrose sera le meilleur allié de la nouvelle équipe. 
  1. Ch Pichon Longueville Baron – Pauillac – 73 Ha
  • Caractéristéristiques:Structure et raffinement et faculté de vieillissement admirable.Oublier les millésimes produits avant 1988 ; les derniers millésimes sont au sommet. Nouvel outil technique.
  • Conclusion: Le haut niveau qualitatif des derniers millésimes est à confirmer. Grands investissements à amortir d’où une politique tarifaire élitiste. 
  1. Ch Pichon Longueville Comtesse de Lalande – Pauillac – 85 Ha
  • Caractéristiques: Pauillac atypique, sa forte proportion de merlots apporte au cru un velouté et une suavité qui ont contribué à son succès. Possède un moelleux unique et une grande distinction.
  • Conclusion: La famille de lencquesaing a vendu la propriété à la famille Rouzaud propriétaire des Champagne Roederer; ce qui devrait apporter une synergie étant donné l’image très forte de ce      château et la complémentarité avec celle du Champagne. 
  1. Ch Léoville Barton – St Julien – 48 Ha
  • Caractéristiques: Corps ample et riche avec une grande suavité des tanins. Explosif et racé, il est aussi immédiatement séduisant qu’apte au vieillissement.    Aucune fausse note depuis plus de 10 ans .
  • Conclusion: La grande qualité des vins et une politique tarifaire des plus raisonnables, place le cru en tête des meilleurs rapport qualité/prix des crus classés.        Points négatifs: difficile à se procurer les bouteilles et tendance spéculative sur les meilleurs millésimes. 
  1. Ch Cos d’Estournel – St Estèphe – 65 Ha
  • Caractéristiques: Elégance et raffinement suprême.     Les derniers millésimes sont plus classiques dus à un % de cabernet-sauvignon plus important.Plus ouvert et flatteur en vin jeune que Montrose.
  • Conclusion:La politique tarifaire positionne le cru comme un super second. 

Excellents 

  1. Ch Brane Cantenac – Margaux – 85 Ha
  • Caracté
    ristiques: Margaux typé: belle élégance de structure, 
    profondeur et allonge.Flatteurs dès leur jeunesse, mais vieillissant bien.
  • Conclusion: Le cuvier et le chai ont été complètement refaits en1999 et la qualité des vins a progressé de manière spectaculaire. Le château doit désormais prouver qu’il fait désormais partie de l’élite. Les prix demeurent attractifs au regard de la qualité des vins. 
  1. Ch Gruaud Larose – St Julien – 82 Ha
  • Caractéristiques: puissant, corps imposant, matière dense, tanins moins raffinés que ses voisins. Gagne en raffinement et harmonie avec l’âge. Réussites majeures en 2005 et 2006.
  • Conclusion: peut encore gagner en précision aromatique et élégance. Les prix restent raisonnables , ce qui fait aujourd’hui de Gruaud Larose l’une des meilleures affaires du Médoc.RigolantRigolant 

    10. Ch Léoville Poyferré – St julien – 80 ha

  • Caractéristiques: Ample et généreux, un peu ferme durant sa jeunesse. Il a gagné en moelleux et évolue à merveille.
  • Conclusion: Le vignoble a été replanté ,et le chai complètement rénové par tranches durant les années 80 et 90, ce qui a pénalisé le cru pendant cette période. Aujourd’hui, le château fait honneur à        son terroir et à son rang.Il est encore dans sa phase de progression, les amateurs avisés doivent s’intéresser à ce vin dont les prix demeurent encore accessibles. 

   11. Ch Rauzan-Ségla – Margaux – 52 Ha

  • Caractéristiques: Grande précision aromatique et grande allonge. Grande complexité aromatique avec le temps. Tous les millésimes après 2000 sont bien réussis.
  • Conclusion: Le château a connu des heures sombres dans les années 70 et 80. L’âge des vignes devient maintenant respectable et le château semble avoir trouvé sa vitesse de croisière….il n’est plus très loin des meilleurs….il doit maintenant rebâtir son image de marque.

 A Suivre

 12. Ch Dufort Vivens – Margaux – 37 Ha

  • Caractéristiques: plutôt légers et élégants. Pas de recherche de concentration ni d’effet d’élevage.
  • Conclusion: C’est le château le moins connu et le plus discret. Souvent médiocre dans le passé, il a été racheté par Gonzague Lurton dans les années 90.Il a engagé un vaste programme de rénovation de l’outil de vinification. La qualité a progressé mais pas    encore suffisamment par rapport à son rang. On peut dire qu’aujourd’hui, il est qualitativement moyen. Il est vendu à prix cassé et est en manque de notoriété.G Lurton possède toutes les cartes en main pour une relance sérieuse. 

13. Ch Lascombes – Margaux – 84 Ha

  • Caractéristiques: Les progrès réalisés depuis 2001 sont nets, avec une accélération depuis 2003. le vin affiche désormais un style ample, mûr et riche.2005 et 2006 sont les plus grandes réussites de la propriété depuis 30 ans.        
  • Conclusion: Le château a traversé une décennie mouvementée due à des rachats succesifs. Son assiette foncière a augmenté de façon spectaculaire intégrant des parcelles fort disparates, ce qui ne joue  pas en sa faveur. Les propriétaires actuels font beaucoup d’efforts pour redonner tout son lustre à la marque qui a été fortement dépréciée. Leur action      semble être récompensée à la lecture des derniers millésimes. 

14. Château Rauzan Gassies – Margaux – 28.5 Ha

  • Caractéristiques: Maigres et dilués jusqu’à la fin des années 90, les vins ne présentaeint aucun intérêt. Depuis 2000, les choses évoluent de façon positive. Le style des vins se veut plus élégant que concentré, avec une recherche de raffinement dans les tanins.     Ils peuvent être bus assez rapidement.
  • Conclusion:Le château part à la reconquête de sa notoriété perdue.La reprise en 99 par JPh Quié commence à porter ses fruits. La restauration de l’image de marque et la confirmation du renouveau qualitatif sont les challenges auxquels doivent faire face les propriétaires. L’arrivée de l’œnologue Eric Boissenot en 2006 est une chose positive. 2005 et 2006 sont enfin bons mais perfectibles (Bettane et Desseauve) ….mais comme les prix n’ont pas suivi,    Rauzan Gassies représente une bonne affaire pour les amateurs.

 

 

   Extrait de la Revue du Vin de France – Novembre 2007

 

 

        

 

 

 

 

 

 

         

 

 

 

          

 

 

 

Analyse sensorielle des vins rouges

 

Analyse Descriptive du vin.xls

Nez

1.Intensité: faible, discrète, fermée, expressive, Intense

2. Qualité du nez: Désagréable, simple, fin, racé, complexe

3. Caractère du nez

  1.  Arômes primaires (floral/fruité/Végétal/Epicé) Le vin…c’est d’abord le raisin!  Ex de cépage typiquement aromatique: le muscat
  2. Arômes secondaires fermentaires (lactés, noisette,amyliques,levure,mie de pain,brioche..) Le vin, c’est du raisin fermenté! La fermentation est un processus complexe..de nombreuses molécules apparaîssent.  
  3. Arômes tertiaires: élevage ou « Bouquet »          Le vin, c’est du raisin fermenté et élevé en cuve ou en fûts de chêne et puis qui  va vieillir +- longtemps en bouteilles!   
  • Série fruitée: Fruits rouges compotés,fruits noirs, pruneau,cerise noire Fruits à noyaux: vins un peu plus évolués
  • Série empyreumatique:cacao, pain grillé, caramel,tabac,pain d’épices,café,fumé.                    Concerne surtout les cabernets et merlots très mûrs et les vins élevés en barriques
  • Série boisée et balsamique:bois neuf,résine de pin,cèdre, eucalyptus,chêne,bois brûlé.                   Concerne les vins élevés en barriques
  • Série épicée:vanille, cannelle, thym,laurier,poivre, clou de girofle,réglisse,goudron Concerne les vins élevés en barriques 
  • Série animale: jus de viande,cuir,fourrure,gibier,venaison,ventre de lièvre.         Concerne les vins élevés en barriques et vins évolués 
  •  Série végétale: herbe sèche,sous bois,poivron,bourgeon de cassis,humus,champignon, truffe. Concerne les Vins évolués

4. Défauts (S02/H2S/Mercaptan/Acidité volatile/Bouchon)  = Défauts techniques

 

  Bouche

1.La structure du vin

  • Equilibré (tanins/acidité/moëlleux)   Equilibre = harmonie entre les 3 composantes de la structure du vin
  • Vocabulaire de la force en tannins:Squelettique-faible en tannins-fondu-charpenté-solide-dur-astreingent-rustique-agressif  Du petit Beaujolais peu tannique…au vin du Sud Ouest (Cahors…) plutôt dur,solide.
  • Vocabulaire de la finesse tannique:Grain fin-soyeux-velouté-fourré-charnu-qui a de la mâche-gros grain-serré-rugueux  Sensation « tactile » du tanin au palais ….analogie à la soie ou au contraire au tissu rugueux.
  • Vocabulaire de la qualité aromatique des tannins :            Amers-végétaux-suaves-fruités-mûrs-savoureux-boisés   Le goût que laisse le tanin en bouche. (amers et végétaux = vendange manquant de maturité)
  • Vocabulaire de l’acidité:  Lourd-plat-mou-tendre-frais-vif-vert-pointu- mordant-raide-acide  Seuls les 3 adjectifs en gras sont positifs, les autres marquent un déséquilibre du vin.
  • Vocabulaire du moëlleux: gouleyant-souple-velouté-rond-ample-gras.  Le moëlleux (ou les sensations douces)est lié surtout à la présence de l’alcool et du glycérol.                                                           

 2.Les arômes du vin

        1. Arômes primaires

  • Floraux: Rose, violette, pivoine : Surtout vins jeunes: Pinot Noir, Gamay, Syrah
  • Fruités:Fruits rouges(groseille,cerise acide,framboise),fruits noirs(mûre,cassis,cerise noire)      Fruits rouges: vins jeunes / Fruits noirs: de raisins récoltés très mûrs / Fruits compotés:de raisins très mûrs et cuits par le soleil
  • Végétaux: bourgeon de cassis, poivron   Surtout cépage Cabernet Franc
  • Epices: thym, cannelle

      2. Arômes secondaires fermentaires (lactés, noisette, amyliques,levure, mie de pain, brioche..)

     3. Arômes tertiaires: élevage et vieillissement =  BOUQUET

  • Série fruitée:Fruits à noyau(prune,abricot,noyau de cerise), fruits secs (amande,noix) Fruits à noyaux: vins un peu plus évolués

  • Série empyreumatique:cacao, pain grillé, caramel,tabac, pain d’épice,café,fumé Concerne surtout les cabernets et merlots très mûrs et les vins élevés en barriques

  • Série boisée et balsamique:bois neuf,résine de pin,cèdre, eucalyptus,chêne,bois brûlé    Concerne surtout les vins élevés en barriques
  • Série épicée: vanille, cannelle, thym,laurier,poivre, clou de girofle,réglisse,goudron  Concerne surtout les vins élevés en barriques et certains cépages comme la Syrah.
  • Série animale: jus de viande,cuir, fourrure,gibier, venaison. Concerne surtout les vins élevés en barriques et vins évolués
  • Série végétale: herbe sèche,tisane,sous bois,humus,champignon, truffe Concerne surtout les vins plus évolués

 3.  La finale (Courte,assez courte,moyenne, assez longue, longue)

 4.   Apogée    Va se déterminer en fonction de la force et la qualité des tanins.

 5. Conclusions  Description littéraire du vin

 

 

Exemple: Description de « En Busigny 2005 » Domaine Van Berg

 

Nez

1.Intensité: faible, discrète, fermée, expressive, Intense                                           Expressive

2. Qualité du nez: Désagréable, simple, fin, racé, complexe                                     Racé

3. Caractère du nez

   1.Arômes primaires Floral/fruité/Végétal/Epicé)                                

                                                                                                                   

  2. Arômes secondaires fermentaires (lactés, noisette,                    

           amyliques,levure, mie de pain, brioche..)                                         

 3.    Arômes tertiaires: élevage ou « Bouquet »                                           

                                                                                                                  

  •    Série fruitée:fruits rouges compotés,fruits noirs,pruneau,cerise noire  
  •    Série empyreumatique:cacao, pain grillé, caramel,tabac,pain d’épices,café,fumé          Cacao,pain grillé,caramel                                                                                                                                                                                                                          
  •    Série boisée et balsamique:bois neuf,résine de pin,cèdre, eucalyptus,chêne,bois brûlé. 

                                                                          Résine,cèdre,bois brûlé

         

  • Série épicée:vanille, cannelle, thym,laurier,poivre, clou de girofle,réglisse,goudron.              Arômes de la série épicée                  

                                                                 

  • Série animale:jus de viande,cuir fourrure,gibier, venaison                                        Cuir

                          

  •    Série végétale: herbe sèche,sous bois, poivron,            

            bourgeon de cassis,humus,champignon, truffe.

 

4. Défauts (S02/H2S/Mercaptan/Acidité volatile/Bouchon)                        

 

  Bouche

1.Sructure du vin

  • Equilibré tanins /Acidité/Moêlleux                                                                                Equilibré                             
  • Vocabulaire de la force en tannins:

   Squelettique-faible en tannins-fondu-charpenté-solide-                                                                                                                                                                      dur-astreingent-rustique-agressif               Fondu à charpenté        

  • Vocabulaire de la finesse tannique:

                grain fin-soyeux-velouté-fourré-charnu-                                                         

               qui a de la mâche-gros grain-serré-rugueux   

                                                                                Fourré à charnu        

  • Vocabulaire de la qualité aromatique des tannins              

        Amers-végétaux-suaves-fruités-mûrs-savoureux-boisés                                                                                    Fruité        

  •  Vocabulaire de l’acidité

                Lourd-plat-mou-tendre-frais-vif-vert-pointu-                                         

                      mordant-raide-acide             Frais                                                                                           

  • Vocabulaire du moëlleux: gouleyant-souple-velouté-rond-ample-gras                                          Ample

                                                           

 

2.les arômes du vin

1. Arômes primaires

  • Floraux: Rose, violette, pivoine                                                        
  • Fruités:Fruits rouges(groseille,cerise acide,framboise),    

              fruits noirs(mûre,cassis,cerise noire)                                     

  • Végétaux: bourgeon de cassis, poivron                                           
  • Epices: thym, cannelle

2. Arômes secondaires fermentaires (lactés, noisette,

        amyliques,levure, mie de pain, brioche..)

3. Arômes tertiaires: élevage et vieillissement =

                                   BOUQUET

  • Série fruitée:Fruits à noyau(prune,abricot,noyau de cerise), fruits secs(amande,noix)
  • Série empyreumatique:cacao, pain grillé, caramel,tabac, pain d’épices,café,fumé   Cacao,pain grillé,caramel
  • Série boisée et balsamique:bois neuf,résine de pin,cèdre, eucalyptus,chêne,bois brûlé                                            Résine,cèdre,bois brûlé
  • Série épicée: vanille, cannelle, thym,laurier,poivre, clou de girofle,réglisse,goudron    Arômes de la série épicée
  • Série animale: jus de viande,cuir, fourrure,gibier,venaison                               Cuir
  • Série végétale: herbe sèche,tisane,sous bois,humus,champignon,truffe 

3. La finale (Courte,assez courte,moyenne, assez longue, longue)                               Longue

4.Apogée                                                                           2013-2025

5.  Conclusions 

      Aussi bien au nez qu’en bouche, le vin affiche surtout des arômes de la série boisée et balsamique,

     (résine de pin,cèdre) mêlés à des nuances torréfiées, de cuir et dans une moindre mesure épicées .

     Les tanins sont encore bien présents, non agressifs et demandent au moins 4-5 ans pour s’arrondir.

     La matière fruitée du Pinot Noir a été bien extraite et est encore bien présente,elle est concentrée et

     en plus le vin présente une belle fraîcheur.

     Il faut impérativement attendre avant de l’entamer si on veut que les tanins se polissent et que le

     bouquet se complexifie.

     Si on veut néanmoins le servir maintenant, il faut le carafer queques heures avant de le servir.

 

 

 

Mes vignerons favoris à Cairanne

1. Domaine Brusset

Laurent Brusset élabore des vins plaisirs,soutenus, riches en matière intensément fruitée, croquants.

J’apprécie particulièrement la cuvée « Chabrilles » 06 dont voici la description:

« Encore sur le fruit puissant, tant au nez qu’en bouche, ce vin exprime la gde concentration issue d’une macération précise de raisins à maturité parfaite.La structure charpentée bâtie sur des tanins solides qui reflètent aussi la gde maturité permettra au vin de bonifier; néanmoins, le caractère croquant du fruit donne déjà de belles satisfactions aujourd’hui. »

www.domainebrusset.fr

2. Domaine Allary

Les frères Allary élaborent des vins au gd équilibre, intenses ,proches du fruit et au boisé bien maîtrisé.

http://www.wine-in-france.com/vins/alary.html

Mon viticulteur favori des vins rouges de la Loire (Cabernet Franc)

Philippe Vatan est installé en appelation Saumur Champigny et y produit les vins suivants :rouges de Saumur Champigny,blanc de saumur et liquoreux Côteau de Saumur.

Ses vins rouges sont proches du fruité spécifique de leur cépage: le Cabernet Franc.

Ils se caractérisent par la fraîcheur, l’équilibre, l’élégance et l’absence de tanins agressifs. Ils peuvent se boire dans leur jeunesse.

Son entrée de gamme (les tuffes) est un modèle.(+-10 € en Belgique)

Pas d’élevage en chêne pour cette cuvée de façon à respecter au maximum le fruité du cépage.

Son Saumur blanc est également d’un excellent niveau.

Références: Grand Guides vins de France de Bettane Desseauve , Guide Hachette….

Adresse et tél: Ch de Hureau à Dampierre sur Loire Tel 0033 2 41 67 60 40

http://www.domaine-hureau.fr

Ses vins sont vendus en Belgique par la société TGVins à Flémalle.

Autre viticulteur favori: Yannick Amirault à St Nicolas de Bourgueil produit des Bourgueil aussi très proches du fruit, assez charpentés nécessitant 2 ans de garde avant de les entamer.