Gevrey Chambertin 2017 Dégustation du Roi Chambertin

2017 a offert à Gevrey Chambertin une magnifique récolte tant en volume qu’en qualité de raisins. Pour résumer l’année :

• Hiver froid.

• Début de printemps sec et assez chaud . Conséquence : débourrement de la vigne précoce dès fin mars. Gelées fin mars sur les 1ères feuilles. Les vitis se mobilisent pour brûler de la paille au bord des vignes.

• Floraison dès fin mai par temps chaud et très rapidement en 3 jours. Ce qui laissait espèrer une vendange début septembre avec beaucoup de raisins.

• Juin fut très chaud avec des t° élevées ce qui durcissa la peau des raisins. Orages sans grêle ensuite, les baies ont grossi avec des peaux solides qui ont résisté aux mildiou et oïdium.

• Fin juillet, la véraison (les grains passent du vert au rouge) s’engage harmonieusement avec de grosses grappes parfois compactes et toujours saines.

• Août chaud et sec, la maturation des raisins s’accélère avec un gain en sucre rapide. A la fin du mois, arrivée des pluies qui permirent la maturité essentielle pour la qualité du millésime.

• Les vendanges commencèrent le 6 septembre.

Conclusion globale: Les volumes sont généreux après 2 années de disette, Les maturités sont bonnes, les vins très charmeurs avec des degrés modérés.

Dégustation du Roi Chambertin…une centaine de vins de 41 viticulteurs

Dans les Villages : Sylvie Esmonin mène la danse avec des matières concentrées, son vieilles vignes encore davantage, mais avec de l’élégance et de la pureté et un boisé certes bien présent mais quand même bien intégré. Charlopin vieilles vignes au nez racé, bouche puissante, corsée et un élevage subtil. Naigeon Meix Bas à la bouche concentrée,fruitée et épicée (clou de girofle et poivre). Mortet Thierry un exemple de pureté de fruit, de finesse et d’élégance. …Une profusion de bons villages et une qualité d’ensemble cohérente.

Dans les 1er crus : Bruno Clair Les Cazetiers : avec une bouche concentrée mais élégante, encore marqué par l’élevage et les épices. Sylvie Esmonin St Jacques, nez complexe et une bouche élégante mais ample, gourmande et bien élevée. Leclerc Philippe Cazetiers, au nez intense et corsé, la bouche concentrée, corsée, riche avec une belle allonge. Mon coup de cœur : Gallois Dominique La Combe aux Moines à la robe concentrée, le nez riche sur les fruits bien mûrs avec des nuances boisées, la bouche est aussi riche et du même gabarit aromatique que l’olfactif.

Les Grands crus se caractérisent dans leur ensemble par une grande cohérence dans la finesse, l’élégance, encore bien marqués par le fut. Ils sont expressifs, parfumés et corsés. Difficile de mettre en exergue dans la grande qualité d’ensemble un cru en particulier, néanmoins je citerais le Charmes Chambertin de Humbert Frères par son élégance, sa richesse, sa race et son allonge. Quelques cuvées issues des vignes en haut de coteaux se révèlent un peu plus minces.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s