Saint Emilion Grands Crus Classés « Colruyt Grands Vins »

Dégustation du club oeno « La Moinette » de Tourpes en Belgique animée par Jean Christophe Verschelde Consultant vins Colruyt Group Belgium.

Jean Christophe débute par un plaidoyer pour le terroir: « S’il est encore difficile aujourd’hui d’en mesurer l’influence, un fait est certain: le sol détermine aussi l’identité du vin ». Saint-Emilion, mythique appelation , repose sur 4 terroirs bien distincts. Plateau calcaire en haut de la ville qui aura tendance à donner des vins purs, de belle acidité; sols d’argile qui donnent des vins costauds et structurés; sols d’alluvions récentes, de type sablonneuses donnent des vins légers, au fruit expressif. Tout au long de la dégustation, nous tenterons de relier les spécificités organoleptiques au terroir.

P1050994

Les St Emilion au style classique

Château Villemaurine 49.95€ (Plateau calcaire, voisin de Trottevielle)

Le nez est expressif et complexe (jus de viande rôtie, touche empyreumatique).La bouche se révèle d’emblée puissante, racée, énergique, ronde et équilibrée sur des tanins fourrés. La finale est persistante.

Château La Dominique 55€ (Secteur proche de Pomerol)

Le nez est marqué par le cacao, les épices, les notes poivrées. La bouche est généreuse par le fruit noir profond de grande maturité et marquée par l’élevage. Elle est profonde, dense et encore un peu sur le repli.

Clos de l’Oratoire   41.50€ (Vin de côte)

Le nez est assez discret sur d’élégantes notes empyreumatiques et balsamiques.La bouche se révèle d’emblée équilibrée, pleine, charnue et intense, structurée de tanins élégants. Le tout donne une impression de finesse et de féminité.

Château Fombrauge 26€ (Vin de côte)

Le nez est expressif, élégant à mi chemin entre le fruit et les notes d’élevage. La bouche s’exprime sur la plénitude, le volume, l’harmonie et le bel élevage du point de vue aromatique,

Château Chauvin 39€ (Secteur proche de Pomerol)

Le nez est racé et pur sur des notes toastées. En bouche, on retrouve le velouté de texture des merlots, la matière est équilibrée. On peut regretter un manque de fond et de densité.

Les St Emilion au style plus moderne, marqué davantage par le fruit

Château Corbin 35€ (Secteur proche de Pomerol)

La robe est violine. Le nez est expressif, élégant, floral sur un fond de fruits noirs et une pointe de vanille.La bouche est du même gabarit que l’olfactif, sur la finesse et la belle maîtrise de l’élevage. La texture est veloutée, charnue sur des tanins mûrs, ronds et fruités. Bref, un vin charmeur au plaisir déjà immédiat. Excellent rapport Q/P.

Château Côte de Baleau 23.50€ (Plateau calcaire)

Le nez est expressif toasté sur un fond de fruits rouges et noirs. La bouche est élégante sur le fruit et la rondeur. Un vin qui a une belle tenue et du charme. A boire sur le plaisir immédiat.

Château La Serre 45€ (Plateau calcaire)

Le nez s’affiche sur un éclat fruité d’une grande précision aromatique avec une pointe de vanille. La bouche est marquée par une belle tension sur une matière étoffée, les tanins sont frais et aux grains fins. On y retrouve au palais la précision aromatique, la finesse et l’élégance. Un vin qui profite admirablement bien de la dynamique calcaire de son terroir. Mon coup de cœur personnel !

L’Intrus de la soirée

Château Tour Maillet 2015 Pomerol 28€

Le nez est assez expressif sur les fruits rouges très mûrs avec une pointe d’élevage. La bouche s’affiche d’emblée dense, d’une mâche certaine sur une trame de tanins charpentés aux grains fins. Un vin à l’élevage bien maîtrisé avec un beau potentiel de vieillissement.

Conclusion: Une dégustation de haut niveau, marquée par l’empreinte d’un millésime exceptionnel généreux et solaire. On constate une césure entre 2 styles; le style classique avec des vins où l’élevage marque davantage le style du vin et d’autre part, un style plus moderne où l’accent est davantage porté sur la préservation d’un fruit épanoui, mûr et frais. 

Rappel de Saint Emilion…..

b6f7b-dyn001_original_500_377_pjpeg__11baaabe5fb47819fcbf718e8ccd877d

La géographie du vignoble

Située à une 40aine de Km à l’est de Bordeaux,  l’aire de production de St Emilion est bordée au nord par la rivière « La Barbanne » et au sud, par la vallée de la Dordogne ; à l’ouest par la commune de de Libourne et de Pomerol et à l’est par l’appelation Côtes de Castillon. L’altitude ne dépasse pas 20 m dans la plaine et grimpe à 100 m sur le plateau.

 Le classement des vins

Deux appellations d’origine contrôlée (AOC) peuvent être attribuées aux crus de St Emilion : St Emilion et St Emilion Grand Cru.

Ces 2 appellations ne s’acquièrent qu’après l’agrément d’une commission d’experts composée de viticulteurs, courtiers et négociants, sous la direction de l’INAO.Depuis 1954, la région viticole de St Emilion a son propre classement officiel des vins produits au sein des St Emilion Grand Cru : 1er Gd Cru Classé, Gd Cru Classé, Gd Cru et St Emilion.

L’appelation « Gd Cru Classé » regroupe aujourd’hui 64 châteaux.La classification Premier Gd Cru Classé est divisée en 2 groupes A et B. Le groupe A comprend les fameux châteaux Ausone, Pavie, Angélus et Cheval Blanc. Le groupe B comprend 14 domaines: Beau-Séjour Bécot, Beauséjour, Bel Air Monange, Canon, Canon Lagaffelière, Clos Fourtet, Figeac, La Gaffelière, Larcis Ducasse, La Mondotte, Pavie Macquin, Troplong Mondot, Trottevieille et Valandraud. Ce classement est révisable tous les 10 ans.

La vigne

Encépagement : Le merlot : + de 60%, précoce celui ci apprécie le caractère frais et humide des sols à texture argileuse. Le Cabernet Franc (+- 30%) est davantage présent sur les sols calcaires ou à texture un peu plus chaude (sables et graves). Le Cabernet Sauvignon (+- 10%) est rès adapté aux sols chauds et secs (gravelo sableux ou argilo calcaires). La taille est en guyot simple surtout.Le rendement maximal est de 45 hl/ha  pour les AOC St Emilion, 40 hl/Ha pour les grands crus.Le vignoble compte +- 1000 exploitations dont le quart est regroupé en coopérative. 90% des exploitations comptent moins de 15 Ha et 50% n’atteignent pas 5 Ha.

Géologie et pédologie

La Barbanne au nord, la Dordogne au sud et la colline calcaire sont les 3 éléments naturels qui ont déterminé la complexite et l’hétérogénité du vignoble de St Emilion. Le plateau de calcaires à astéries (10-30 millions d’années) s’est formé par un soulèvement de fond de mer (tectonique). Ce socle calcaire, érodable a été entaillé par les 2 fleuves qui édifièrent plusieurs niveaux d’alluvions à texture grossière. La remontée de la mer à une certaine époque a donné lieu à un dépôt fin sableux localisé dans les vallées dites basses. On trouve 4 grands types de terroirs sur St Emilion .

carte-des-sols-saint-emilion

  Les plateaux calcaires (autour du célèbre village principalement).

2e438-dyn002_original_500_375_pjpeg_2650871_fa653865a922d8746bae7808eee12774

  • Les sols sont argilo calcaires de faible profondeur (- de 1 m), sur une roche calcaire (origine marine fossilifère, plus ou moins dur et présentant une certaine hétérogénité)  discontinue par endroit et non colonisée par les racines.

Les vins du plateau : Les vins issus du calcaire sont plutôt rubis,et ont une trame serrée. Ils allient finesse, minéralité, fraîcheur complexité et élégance au vieillissement.

Les vins issus de sols à forte teneur en argiles, se présentent plutôt pourpres, gras, ronds, plus puissants. Au vieillissement, apparaissent des notes de cuir et de viande fumée.

Les Côtes (autour du plateau)

La Molasse du Fronsadais, roche tendre (grès mêlé d’argile, de quartz…) sur laquelle repose le plateau calcaire, affleure sur les versants de ce dernier.Les pentes sont généralement plus accentuées au sud (25%), elles présentent des sols parfaitement équilibrés et constitue le terroir la plus riche en gds crus tels Ausone, Beauséjour, Bel Air, Canon, Fourtet,Magdelaine…… Les pentes exposées au nord sont douces et entrecoupées de vallées.

6650f-dyn002_original_500_375_pjpeg_2650871_96a8b84bf12f3b7a4db712f46fcf5d72

Les sols sont à texture argileuse, possèdent une bonne structure due à la présence du calcium et une forte capacité de rétention : par conséquent, l’alimentation en eau n’est que rarement limitante mais la position topographique de ces terrains facilite le drainage et il n’y a pas d’eau libre à disposition des racines. Sur les versants, les cailloutis ont été entraînés par gravité. Mêlé à la molasse du Fronsadais et à des sables éoliens , ils constituent de très bons sols parfaitement drainés.

Les pieds de côtes sont composés suivant les endroits: de colluvions provenant de la Côte (éboulis calcaires), et des débris provenant des molasses avec des sables éoliens au sud et de sédiments fluvatiles argilo limoneux à l’est.

Les vins des Côtes :Ils ont du fruité, de l’onctuosité, avec des tanins puissants mais enrobés et une couleur vive .

Les vallées du nord et de l’ouest

La terrasse de graviers et de sables argileux, composée des anciennes alluvions de l’Isle, s’étend vers les communes de Pomerol et de Libourne.Au nord, la dominante est sableuse (alluvions du quaternaire dénommés glacis de sables anciens fluvatiles et éoliens)

Les vins de sable sont en général souples, moins tanniques, un peu plus alcooleux.

A proximité de Pomerol, on trouve un territoire de croupes graveleuses qui culminent aux environs de 40 m, les graves pouvant atteindre plusieurs mètres de profondeur. Les sols sont bien drainés avec une nappe phréatique située en profondeur. On y trouve notamment Ch Cheval Blanc et Ch Figeac.

Les vins des graves acquiérent une architecture classique, ils présentent des tanins austères à leur naissance, leur texture est moins serrée que les vins du plateau calcaire, une palette aromatique très large et complexe se forme au vieillissement avec une grande longueur en bouche;  ils peuvent produire un côté cuit en année chaude (stress hydrique= blocage de maturation).

Les vallées alluviales de la Dordogne (sud de l’appelation)

La diversité règne avec plusieurs types de sols alluvionnaires :

  • Sur terrasses basses proches de la Dordogne: des terres d’alluvions (sédiments argileux) récentes induisant parfois à la vigne une vigueur excessive.
  • Seconde terrasse faites de graves sableuse (Esprit de Barberousse): le substrat est composé de galets (quartz,granite, grès) roulés en provenance du Massif Central emballés dans une matrice fine : ces matériaux ont reçu le nom générique de graves.
  • Silico limoneux, sable sur argile. La mer remonta la vallée lors d’une période de déglaciation et y déposa des sédiments très fins sableux et argileux.   Le drainage naturel est peu développé sauf exception, mais le côté graveleux induit à la vigne un stress hydrique dans les années caniculaires comme 2003 par ex et dans ce cas, le merlot peut manquer de fraîcheur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s