Le petit vignoble des Monts de Frasnes dans le pays des collines….une passion, un hobby, un laboratoire…. ?

JP1050819 (Copier)Jean-Christophe Verschelde, consultant vins au sein du département « Colruyt Wines Belgium » a réalisé son rêve en 2012; il a en effet acquis 1 ha de terrain en friche, en côteau bien exposé au sud, dans le pays des collines sur la commune de Frasnes lez Buissenal en Belgique….une aubaine et une occasion unique à quelques enjambées de son lieu de vie de mettre en pratique la vie de vigneron,  monde fascinant qu’il côtoye de par sa profession depuis 2001. Il y a planté du Pinot Noir, du Pinot Auxerrois, du Chardonnay, du Pinot Blanc et même du Muscat d’Hambourg.

Questions à Jean Christophe…….

Question : Comment s’est effectué le choix des cépages ?

Jean Christophe: Sur base de ce que j’ ai pu observer au GD Duché du Luxembourg, en me disant que nos climats n’étaient pas aussi différents l’un de l’ autre… et puis je n’ avais pas envie de cepages hybrides pour des raisons de dégustation. J’avais déjà pu déguster des solaris ou régent qui ne m’ont jamais convaincu.Les plants ont été acquises chez un pépiniériste du Grand Duché.

Question : Quand avez-vous pu cueillir vos premières grappes de raisin pour les transformer en vin ?

Jean Christophe: En 2015, soit la 4eme année si on considère que 2012 fut la 1ere.

Question : Quelle est votre philosophie en matière de traitements contre les principales maladies du vignoble à savoir l’oïdium et le mildiou ?

Jean Christophe: Pas de chimie de synthèse du tout implique un gros travail de prévention : effeuillage, désherbage mécanique du sol, épamprage et retrait des entre-cœurs pour restreindre la masse végétale et favoriser la ventilation entre les feuilles et les grappes.. et ça fonctionne plutôt bien..

çà demande aussi de la rigueur: les produits de contact utilisés en bio (bouillie bordelaise et soufre mouillable) sont lessivables dès 10 mm de pluie consécutive, du coup,il faut agir dans les delais.

Question : Quelles autres ravages constatez-vous pour lesquels vous devez  être vigilant ?

Jean Christophe: Il y a bien un peu d’ Erinoze qui demande aussi un traitement au soufre mais la contamination est lente et se gère facilement.

Question : Quelles sont vos principales interventions pour maîtriser la croissance de la vigne et de manière générale en fonction du déroulement de l’année viticole?

Jean Christophe: Nous sommes sur un sol fertile (limon et schistes), ce qui décuple la croissance des ceps. La seule solution est de tailler, retailler comme tout en chacun qui taille ses haies pour les contenir.

Question : Quelle type de taille pratiquez-vous ?

Jean Christophe: Du guyot double, donc 2 sarments’ avec chacun 5 à 6 yeux.

Question : Comment gérez vous la maturité de vos raisins et donc la détermination du moment de la vendange ?

jean Christophe: Le réfractomètre me suffit pour determiner le niveau de sucres du raisin. C est déjà un excellent indicateur. Ensuite, il y a la dégustation  des baies, tous les 3 jours en septembre: ça permet de juger la pulpe, la couleur et le goût des pepins, la structure de la peau.

Question : Vous effectuez des microcuvées, quelles sont vos interventions à partir du moment où la vendange est foulée et pressée?

Jean Christophe: L’ objectif pour nous est de préserver la matière première et de la traduire sans artifice. Du coup, un maximum de protection contre l’ oxygène s’ impose, le bon sens reste la meilleure arme ainsi que le minimum de manipulations.

Dans cette optique, je constate que l’élevage sur lies est indispensable, ces lies réductrices protègent efficacement le vin dans sa cuve. La gestion du soufre ne se fera que lors d’un décuvage et à la mise en bouteille

Question : Pour le moment, seuls quelques ares parmi l’hectare de friche sont plantés de vignes…envisagez vous de poursuivre l’extension de votre vignoble ?

Faire du vin donne un sentiment extraordinaire.. on créé quelque chose de concret et qui traduit de la convivialité, de l’émotion et du partage.. c est juste génial ! On verra avec le temps….step by step.

P1050812 (Copier)

Le 23 juillet, les grappes de Pinot Auxerrois étaient déjà bien charnues….espérons que ce temps miraculeux puisse se maintenir encore 1 mois conclut Jean Christophe……

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s